Manifestations > Séminaires


Séminaires du CRFDP

Les séminaires de recherche du Centre de Recherche sur les Fonctionnements et Dysfonctionnements Psychologiques (CRFDP EA 7475) se déroulent chaque mois le dernier jeudi en salle F107 (bâtiment Freinet).

Toutes les manifestations organisées dans le cadre du CRFDP sont à ce jour annulées en présentiel pour cause de crise sanitaire.


♦ Le 22 avril à 15 h 30

Jean Pierre Robin, Catherine Barral

visioconférence "Le handicap au Quebec à travers la classification québécoise et retour sur l’impact du COVID sur la vie à domicile des personnes handicapées au Québec.".

Discuté par Annie Hourcade, PU, Philosophe, Rouen et Daniel Mellier, PU émérite, Psychologue, Rouen.

Jean Pierre Robin est président du Réseau international sur le Processus de production du handicap (RIPPH)
Catherine Barral, est sociologue, professeure retraitée de l’EHESP et rédactrice en chef de la revue AEQUITAS: Développement Humain, Handicap et Changement social

Le Réseau international sur le Processus de production du handicap (RIPPH) milite depuis près de 35 ans pour l’exercice des droits humains. Né au Québec au milieu des années 80, le RIPPH a choisi les mots comme armes de persuasion massive!
En fin 2018, l’organisation lance la Classification internationale : Modèle de développement humain – Processus de production du handicap (MDH-PPH), soit une révision en profondeur et une actualisation de la Classification québécoise sur le Processus de production du handicap (1998), laquelle a servi de base conceptuelle et théorique à de nombreux travaux de recherche et applications, tant au sein du RIPPH que chez ses partenaires et collaborateurs, à travers le monde.
Catherine Barral rappellera l'historique de la classification et son apport majeur à l'évolution conceptuelle dans le champ du handicap dans le contexte international des années 1980-90. Jean-Pierre Robin s’attardera à montrer en quoi cette classification constitue un vecteur de changement des représentations du handicap et son impact sur les politiques publiques et programmes d'intervention. Le récit d’accompagnements professionnels de personnes en situations de handicap illustrera en quoi ce modèle soutient l’émergence de projets de vie autodéterminés et l’exercice des droits humains. Et en particulier dans la situation actuelle de la pandémie.

♦ Le 11 mars 2021

Mme Gladys Barragan-Jason

visioconférence "Impatient children are also more altruistic".

Prosociality in humans is a valuable but also deeply puzzling trait. While several studies suggest that prosociality is an instinctive and impulsive behavior, others argue that patience and social norms are necessary to develop prosocial behaviors. Yet, the developmental roots of prosociality and patience have rarely been studied in tandem. Here, we measured patience (i.e. delay-of-gratification task) and prosociality (i.e. giving in a dictator game to a known or unknown partner) in 4-to-6 year-old children. We found that pure (non-reciprocal) prosociality (sharing with an unknown partner) was negatively linked to patience in children, but observed no relationship between patience and reciprocal prosociality (sharing with a familiar partner). In addition, while not observed in impatient children, patient children gave more to a familiar child than to an unfamiliar child. Taken together, our results suggest a developmental transition from impulsive to rational prosociality during mid-childhood.

♦ Le 4 février 2021

Mr Bence Bago

visioconférence "The determinants of selfish and prosocial choices".

Human interactions often involve a choice between acting selfishly (in ones' own interest) and acting prosocially (in the interest of others). Fast-and-slow models of prosociality posit that people intuitively favour one of these choices (the selfish choice in some models, the prosocial choice in other models), and need to correct this intuition through deliberation in order to make the other choice. I will present 7 studies that force us to reconsider this longstanding “corrective” dual process view. Instead, the findings indicate that making prosocial and selfish choices does typically not rely on different types of reasoning modes (intuition vs deliberation) but rather on different types of intuitions.



Page d'accueil

Séminaires passés

Année 2020

Année 2019

Année 2018

Année 2017